Petit guide des grands principes d’une stratégie digitale réussie.

Le digital est omniprésent dans les stratégies marketing des entreprises. Que votre objectif soit d’affirmer votre positionnement, d’augmenter votre notoriété ou de distinguer vos produits, mettre en place une stratégie web est synonyme de conquête de nouveaux territoires. La construire demande de la technique et de la subtilité. En véritable chef d’orchestre, il est primordial de construire un raisonnement cohérent et solide. Voici quelques conseils pour réussir votre stratégie digitale.

Tips 1 : Analyser l’environnement de son marché

En amont de la construction de votre stratégie webmarketing, comme pour toute construction d’une stratégie marketing, vous devez faire un point sur votre entreprise et faire l’état des lieux du marché actuel. Vous définirez vos forces, vos faiblesses, mais également les opportunités et les menaces extérieures à votre entreprise. Comme dit l’adage, la connaissance c’est le pouvoir. Cernez le marché sur lequel vous vous positionnez ou souhaitez vous positionner pour établir une stratégie digitale pertinente et efficace.

Pour cela, posez vous certaines questions : comment se situe votre entreprise par rapport aux concurrents ? Quelle est votre image auprès du public ? Quel est votre positionnement sur le marché (parts de marché, ventes) ?

Pour vous accompagner dans l’analyse du marché global, un outil simple à utiliser existe : SWOT. En français FFOM (Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces), il consiste à définir vos options stratégiques.

Tips 2 : Définir des objectifs et s’y tenir

Il est important de définir au préalable des objectifs clair et précis car ils influenceront directement votre plan d’action digital. Pour ce faire, une réflexion est à faire :

Pourquoi prendre la décision de se développer sur le web ?
Est-ce pour augmenter le trafic ?
Avoir une meilleure maîtrise de votre image d’entreprise ?
Pour s’étendre à l’international ?
Vendre en direct ?

 

Afin de formuler ces objectifs, nous avons une solution : la méthode SMART.
Elle vous servira de soutien de support dans le processus :

  • Spécifique : votre objectif se doit rapidement compréhensible par tous. Si il est trop complexe, décomposez le en plusieurs petits objectifs plus simples à traduire et à atteindre.
  • Mesurable : ce critère suggère que votre objectif peut être quantifié et qualifié.
  • Acceptable : votre objectif doit être suffisamment ambitieux pour qu’il soit considéré comme un véritable challenge par vos collaborateurs. Mais il doit également rester accessible. Ainsi, les acteurs du projet y adhéreront. Ce critère a un double sens puisqu’il s’applique également à votre cible et à votre activité : vos objectifs sont-ils en adéquation avec votre profil type ? Le marché sur lequel vous souhaitez vous développer vous permet-il d’atteindre votre objectif ?
  • Réalisable : à ne pas confondre avec le critère précédent, il s’agit ici d’observer si votre objectif est pertinent : votre projet sera-t-il rentable ?
    Il est donc question de ce qu’il est possible de faire et non pas de ce que vous souhaitez réaliser.
  • Temporellement défini : votre objectif doit être clairement défini dans le temps, ne laissant aucune place à l’interprétation. Il est alors important de fixer une deadline sinon comment mesurer l’avancement de votre projet si celui-ci n’a aucune date butoir ? Sans ce « timing », vous prenez le risque d’essouffler vos équipes : entretenir la motivation d’individus sur du long terme n’est pas chose aisée, mieux vaut savoir où vous allez.

Cette méthode ne garantit pas la réussite mais elle permet d’économiser temps, argent et énergie.

Tips 3 : Sois proche de tes amis, encore plus de tes concurrents

Vos concurrents ont les mêmes objectifs que vous, affirmer et optimiser leur positionnement sur le marché. Il est alors instructif d’examiner les méthodes employées pour y parvenir et de les connaître parfaitement. Vous devez vous pencher sur leurs offres, leurs moyens de générer du profit, la manière dont ils s’adressent à leur propre cible ou encore quel est leur business model.

Tips 4 : La cible prime : étudiez vos personas !

Étape évidente et pourtant parfois négligée, vous devez connaître votre cible. Les stratégies digitales les plus réussies sont basées sur des profils d’acheteurs détaillés. On parle alors de « buyer personas », de profil type. Ce profil type représente votre client idéal. Il doit être élaboré à partir de données réelles pour minimiser les suppositions et ainsi éviter de s’écarter de ce que recherche réellement votre cible.
Pour obtenir une idée globale de ce buyer personas, certains critères sont importants (exhaustifs selon votre activité) : sa localisation, son âge, sa catégorie socio-professionnelle (CSP), le montant de son pouvoir d’achat…Mais aussi certaines caractéristiques plus personnelles : ses habitudes, ses objectifs de vie, ses centres d’intérêts ou encore ses habitudes digitales.

Tips 5 : Le nerf de la guerre

La mise en place d’une stratégie digitale représente un coût certain pour les entreprises. Il faut donc établir un budget pour déterminer les moyens à disposition pour atteindre vos objectifs. Grâce au numérique, une multitude de possibilité est à votre disposition, avec pour chacune, des avantages et des coûts divers. Certains demanderont un investissement financier conséquent, d’autres des compétences et de la patience. Il dépendra de votre stratégie : inbound ou outbound marketing ? Telle est la question.
Voir notre article sur l’Inbound Marketing.

Tips 6 : Séduire pour conquérir

Aujourd'hui il ne s’agit plus seulement de vendre un produit ou un service mais d’offrir une expérience client. Pour cela, le web regorge de solutions innovantes. Deux stratégies peuvent être mises en place : l’inbound ou l’outbound marketing.

Dans un premier temps, l’inbound marketing (marketing entrant) consiste à attirer le client à soi en lui proposant un contenu « sur-mesure », à valeur ajoutée, fait pour lui. C’est le client qui ira à la recherche de vos supports. Mais il n’est pas question de rester passif. De ce fait, vous n’avez pas de temps à perdre. Le type de contenus digitaux à disposition peut prendre plusieurs formes : référencement naturel (SEO), emailing, article de blog ou encore publicité en ligne.

Concernant l’outbound marketing (marketing sortant), il s’agit d’une technique qui « pousse » le message vers la cible prédéfinie. C’est votre entreprise qui va aller frapper à la porte des potentiels clients avec une communication ciblée qui lui sera adressée. Vous opterez alors pour différents supports comme une campagne d’affichage, une apparution presse, TV, radio ou alors du référencement payant (SEA).
Ces deux stratégies sont différentes mais complémentaires, avec pour chacun des cibles particulières.

Tips 7 : Mesurez !

Mesurez tout et traduisez le tout en KPI (Key Performance Indicator) ou ICP (Indicateurs Clés de Performance). Ils montrent le retour sur investissement de vos actions marketing et des actions adaptées aux objectifs de votre entreprise.
Ils vous permettront d’analyser vos progrès, vos erreurs et d’ainsi optimiser sans cesse votre stratégie. Par exemple, il est possible de mesurer les mouvements sur votre site Internet, les entrées, les sorties, les parcours clients…Il est aussi possible de faire des tests A/B pour mesurer l’efficacité de chaque stratégie et de pouvoir en essayer de nouvelles.

contact

04 97 20 27 20
ou

nous écrire
retour en haut